formation

Formation en DUT

Objectif: 

DUT GMP est de former des technicien(ne) s capables de s’intégrer dans tous les corps de métiers de la conception à la réalisation des produits (cycle de vie du produit) et de s’adapter aux fonctions d’études, de Production, de Contrôle, et de Commerce.
Diplôme(s) exigé(s) : Baccalauréat des séries scientifiques et techniques ou un titre admis en dispense ou en équivalence du baccalauréat scientifique et technique, en application de la réglementation en vigueur.

Compétences professionnelles visées

Le technicien supérieur en génie mécanique doit
– Être capable de participer aux étapes qui conduisent de l’expression du besoin au produit (analyser, modéliser, concevoir, organiser et communiquer, produire, valider)
– Mener des actions de veille technologique et de recherche de solutions innovantes

Les activités du technicien supérieur s’appliquent dans le secteur des PME-PMI ou grandes entreprises travaillant dans tous les secteurs industriels (aéronautique, transport et automobile, électroménager, sports et loisirs, environnement, énergétique…).

Durée des études: 2 ans après le bac soit 4 semestres

Méthodes pédagogiques: cours magistraux, études de cas, séminaires, conférences, visite de sites

Stage ou mémoire: Stage de fin de formation d’une durée minimale d’un mois avec soutenance de mémoire.

Critères d’évaluation: devoirs individuels, devoirs de groupe, travaux pratiques, stage pratique, dépôt de rapport de stage, soutenance de mémoire devant un jury.

Diplôme obtenu: Diplôme Universitaire de Technologie en Génie Mécanique et Productique.

Grade : Technicien Supérieur en Génie Mécanique et Productique.

Débouchés potentiels:

Le DUT Génie Mécanique et Productique prépare aux métiers de :
-Bureau d’études : techniciens calculs, dessinateurs concepteurs, designer industriel.
-Bureau des méthodes : gestionnaire de projets, préparateur assemblage, techniciens des méthodes, responsable d’installations automatisées, responsable logistique, qualiticien.
-Production : techniciens de maintenance/d’exploitation, programmateur usinage, responsable d’îlots de production, automaticien.

Environ 20 % des titulaires du DUT entrent directement dans la vie active le reste poursuit les études soit à l’ESP soit dans des pays étrangers.
NB : Les cours sont regroupés en Partie théorique et Partie pratique.

Formation en Licence

La formation de Licence en « Génie des Systèmes Industriels » vise à donner aux étudiants une culture scientifique, une culture technique et technologique et une culture d’entreprise se traduisant par la capacité :

– d’installer, de paramétrer et de maintenir des systèmes électromécaniques de production ;
– de maîtriser les moyens informatisés de conception, de fabrication et de maintenance ;
– de mettre en place des dispositifs d’inspection de produits dans une politique de gestion de la qualité de production et d’optimisation ;
– d’analyser et de gérer les cycles de vie des produits ;
– de maîtriser le suivi de la fabrication
– de conduire des projets ;
– de maîtriser les processus d’industrialisation.

LICENCES Génie des Systèmes Industriels (LGSI)

Formation en DIC

1 – Objectifs généraux

Le génie mécanique de l’Ecole Supérieure Polytechnique du Sénégal poursuit des objectifs de trois ordres.

1.1 Enseignements

La formation en génie mécanique permet au futur ingénieur de conception :
– de maîtriser les outils fondamentaux et appliqués requis ;
– de concevoir, de réaliser, d’exploiter des systèmes et d’en assurer la maintenance ;
– d’intégrer et de développer le milieu industriel ;
– de maîtriser les techniques de communication et de gestion.
La formation permet également de développer l’esprit d’entreprise dans le respect de la déontologie.

1.2 Recherche

La deuxième mission assignée à la formation est de promouvoir la recherche fondamentale et la recherche appliquée.

2 – Domaine de compétence

Les compétences acquises à la fin de la formation peuvent s’exercer dans des secteurs multiples en particulier dans :

– la production mécanique
– la maintenance industrielle
– les bureaux d’études
– la production de l’énergie
– le technico-commercial
– la recherche

3 – Les objectifs spécifiques

Le programme de formation de l’ingénieur de conception en Electromécanique permet à l’étudiant:

– d’acquérir une formation complémentaire pertinente dans les domaines des mathématiques et des sciences fondamentales et appliquées ;

– d’acquérir la formation technologique nécessaire à :

* la conception, au choix, à la réalisation, à l’exploitation et à la maintenance des équipements et des installations industriels;
* la conception, au choix, à la réalisation, à l’exploitation et à la maintenance des systèmes énergétiques ;
* la gestion des opérations de fabrication.

– d’acquérir des connaissances en communication écrite et orale, en sciences humaines, en économie de l’ingénierie, en gestion et en droit, en vue de se préparer à une pratique professionnelle efficace et responsable.

– de consolider les connaissances acquises par des activités de synthèse (stages pratiques, visites industrielles, etc…) .

4 – Stratégies de formation

La formation se divise en deux parties. L’une dénommée, égalisation des niveaux, permet aux étudiants de maîtriser les connaissances requises en mathématiques, chimie, informatique, anglais technique, etc…
La seconde partie consiste en une spécialisation dont la réussite est sanctionnée par un diplôme d’ingénieur de conception en génie mécanique Spécialité « Electromécanique ».
Les activités de formation sont les cours théoriques, les travaux pratiques et le travail personnel d’étude et de recherche.
NB : Les cours sont regroupés en Partie théorique et Partie pratique.

5 – Diplômes exigés

– Diplôme Universitaire de Technologie en Génie Mécanique,
– Diplôme Supérieur de Technologie en Génie Mécanique,
– Brevet de Technicien Supérieur en Génie Mécanique
– ou un titre admis en dispense ou en équivalence, en application de la réglementation en vigueur.

Formation en MASTER

Les Masters en Génie des Systèmes Industriels visent à donner aux étudiants une culture scientifique, technologique et une culture d’entreprise se traduisant par la capacité :

– d’installer, de paramétrer et de maintenir des systèmes électromécaniques de production ;
– de maîtriser les moyens informatisés de conception, de fabrication et de maintenance ;
– de mettre en place des dispositifs d’inspection de produits dans une politique de gestion de la qualité de production et    d’optimisation ;
– d’analyser et de gérer les cycles de vie des produits ;
– de maîtriser le suivi de la fabrication
– de conduire des projets ;
– d’installer, de paramétrer et de maintenir des systèmes énergétiques ;
– de maîtriser les problèmes liés à l’utilisation rationnelle de l’énergie et de proposer des solutions d’économie d’énergie ;
– de maîtriser les processus d’industrialisation.

MASTERS Génie des Systèmes Industriels (MGSI)